2.5 Minutes de lecture
4 juin 2020

Au bureau, un flot constant d’informations circule librement entre collègues. Que ce soit la conversation téléphonique d’un collègue qui arrive à notre oreille ou la question qu’on pose pendant la pause-café, la communication se fait facilement et l’information se partage naturellement, sans le passage obligé d’une réunion formelle sur Zoom.

Pour Michèle Boutet, cofondatrice du bureau de CBRE à Montréal, la priorité pendant cette période de travail à domicile est de maintenir le contact au sein de son équipe. Du haut de ses 29 ans d’expérience dans le secteur, elle prend son rôle de mentore au sérieux et entend bien l’exercer malgré la distance.

Voici comment elle encourage la communication et alimente l’esprit d’équipe alors que nous continuons à travailler de la maison.

SOUTENIR SES COLLÈGUES

« Notre équipe est composée de plusieurs jeunes professionnelles au début de leur carrière. Quand nous sommes ensemble au bureau, elles apprennent en étant témoins de nos discussions et de notre façon de travailler.

La dynamique est différente quand on travaille à distance. Nous avons notre réunion d’équipe tous les matins, mais nos interactions ne sont plus les mêmes durant la journée.

Les membres de l’équipe savent qu’elles peuvent communiquer avec moi en tout temps et je m’assure fréquemment qu’elles ont toute l’information nécessaire pour bien travailler. »

ÉCOUTER SES CLIENTS

« J’ai beaucoup d’appels avec mes clients, qui ne portent pas sur des ententes de location, mais plutôt sur les conseils que je peux leur donner pendant cette crise. »

PENSER À L’AVENIR

« Présentement, les gens recherchent des solutions à court terme, principalement pour réduire les dépenses ou pour générer des profits. Si possible, ils évitent les engagements à long terme. »

« Nous sommes en perpétuelle évaluation de la situation et cherchons à trouver des solutions pour l’avenir.

Avant, certaines entreprises étaient réticentes au télétravail alors que les employés tenaient à avoir un poste de travail assigné. Aujourd’hui, je crois que ces derniers échangeraient volontiers leur bureau pour travailler à la maison quelques jours par semaine. »

ADOPTER UNE ROUTINE

« Je pense que c’est important d’avoir une routine. Ça me permet de rester disciplinée.

À 8 h 30 tous les matins, on organise un appel d’équipe pour discuter de nos dossiers et des priorités de la journée. Cela nous aide à rester axés sur nos objectifs et fournir des résultats. »

PRENDRE DE L’AIR FRAIS

« Chaque matin, je vais marcher et j’essaie d’y retourner en fin de journée. Je crois que c’est essentiel de sortir pour respirer le grand air. Ça permet de faire le vide et de prendre un peu de recul. »

CULTIVER LA PATIENCE

« Personne ne peut prédire l’avenir. C’est important d’y aller un jour à la fois parce qu’on peut se sentir facilement dépassé par les événements. Nous sommes tous dans le même bateau, il faut donc se soutenir les uns les autres. »

Restez à l’affût.

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.

Articles les plus récents

5 atouts dont vous aurez besoin pour retourner au bureau

5 atouts dont vous aurez besoin pour retourner au bureau

9 avril 2021
Perspectives avantageuses
9 avril 2021
Des expériences exceptionnelles attendent les locataires après la pandémie

Des expériences exceptionnelles attendent les locataires après la pandémie

9 avril 2021
Perspectives avantageuses
9 avril 2021
Pourquoi le marché de bureaux est-il plus stable à Toronto

Pourquoi le marché de bureaux est-il plus stable à Toronto

9 avril 2021
Perspectives avantageuses
9 avril 2021
Leron Mitchell, artisan du changement grâce au Conseil pour la diversité de CBRE

Leron Mitchell, artisan du changement grâce au Conseil pour la diversité de CBRE

Faites la connaissance de Ruth Fischer, la nouvelle dirigeante de CBRE au Québec

Faites la connaissance de Ruth Fischer, la nouvelle dirigeante de CBRE au Québec

Comment l’approche et l’état d’esprit de ce courtier ont changé depuis la COVID-19

Comment l’approche et l’état d’esprit de ce courtier ont changé depuis la COVID-19