Article

Canada Goose aménage son nouveau siège social dans le secteur riverain de Toronto

28 juin 2022 3 Minute Read

Canada Goose office

L’emblématique marque de luxe Canada Goose a signé un bail pour son nouveau siège social canadien : elle loue 115 000 pieds carrés sur quatre étages du complexe immobilier de Menkes Developments au 100, Queens Quay East à Toronto.

Il s’agit de l’une des plus grandes transactions de location de bureaux dans les annales de la Ville depuis le début de la pandémie et d’un énorme vote de confiance dans l’avenir des bureaux.

Brendan Sullivan, Brian Porter, Byron Ahmet et Myah Ollek , de CBRE, ont représenté Menkes dans cette transaction, qui a donné lieu à un processus très concurrentiel, d’après Brendan Sullivan : « De nombreux locateurs souhaitaient accueillir Canada Goose dans leurs nouveaux complexes immobiliers. Nous avons donc été ravis de savoir que l’entreprise a décidé de s’installer dans le nouveau centre de gravité que Menkes a permis d’aménager dans le secteur riverain de Toronto. »

De la banlieue à la ville

Canada Goose réinstallera donc dans le secteur riverain les bureaux qu’elle occupe dans son établissement industriel existant non loin du chemin Caledonia et de l’avenue Eglinton, au nord de Toronto. Elle convertira les bureaux qu’elle occupe dans son usine pour étendre ses activités manufacturières.

Brendan Sullivan confie que son équipe et lui se sont empressés de servir Canada Goose, conscients de l’importance d’intégrer une « marque d’envergure nationale » dans le couloir d’innovation que Menkes est en train d’établir dans East Bayfront, avec le 100, Queens Quay East et le Waterfront Innovation Centre au 125, Queens Quay East. « C’était un choix très judicieux pour cette marque et ce nouveau complexe. »

Canada Goose office

« Il était parfaitement logique que Canada Goose s’installe dans ce complexe. L’entreprise sera la voisine du deuxième établissement que vient d’ouvrir MaRS, qui connaît un franc succès au Canada, de theScore, société canadienne de technologie extrêmement florissante, et, dans le même complexe, de Richardson Wealth, l’une des plus grandes sociétés canadiennes de gestion de patrimoine privé. »
Canada Goose partagera l’enseigne installée sur le toit du 100, Queens Quay East avec LCBO, le locataire principal. « Il nous fallait créer l’environnement dans lequel la marque rayonnerait et serait connectée avec la collectivité », confie Brendan Sullivan.

La confiance envers le segment des bureaux

En plus de constituer la plus grande transaction de location de bureaux signée dans les dernières années, le bail de Canada Goose est important, puisqu’il s’inscrit dans une évolution dans laquelle d’importants locataires prennent des décisions immobilières importantes pour la première fois depuis la pandémie. « Ce bail témoigne de la confiance qui porte le marché et qui favorise la réintégration des bureaux », explique Brendan Sullivan.

Brian Porter fait observer que ce bail est un autre exemple de la ruée vers la qualité dans le segment de l’immobilier des bureaux de Toronto : les locataires recherchent des locaux aménagés dans des immeubles de pointe, riches en commodités, dans les localités de prédilection. « Et dans ce cas, on parle du premier vrai complexe de bureaux de Toronto dans le secteur riverain, ce qui apporte à Canada Goose et à toutes les autres entreprises installées ici un avantage évident quand il s’agit d’attirer et de recruter des candidats à des emplois. »

Le bail de Canada Goose porte à 92 % la superficie louée au 100, Queens Quay East; il ne reste plus que 50 000 pieds carrés à louer. Le Waterfront Innovation Centre, situé directement en face, offre un peu moins de 40 000 pieds carrés de superficie à louer.
« Cette transaction confirme qu’East Bayfront est le sous‑marché de l’immobilier des bureaux qui connaît la croissance la plus fulgurante dans cette ville et sans doute dans tout le pays, précise Byron Ahmet, en notant que le marché doit sa progression actuelle à la flopée d’immeubles en copropriété dans ce secteur. Ce bail vient cimenter la position d’East Bayfront comme prochaine grande collectivité à Toronto. »

« À l’heure où les entreprises tracent leurs nouvelles stratégies dans l’aménagement de leur milieu de travail, nous continuons de connaître du succès dans la location des bureaux en offrant de nouveaux locaux modernes adaptés à cette évolution, lance Sean Menkes, vice‑président en l’immobilier de bureaux et d’établissements de détail de Menkes Developments. Les locataires profitent aussi des nombreuses commodités de notre complexe Sugar Wharf — commerces de détail, parcs et école primaire —, ainsi que du secteur plus vaste d’East Bayfront sur les rives du lac Ontario. »

Puisque les deux complexes de bureaux de Menkes sont aujourd’hui presque entièrement loués, l’attention se porte sur le projet T3 Bayside d’Hines, qu’on est en train de construire non loin de là. Dans les prochains mois, on devrait commencer à louer le premier de deux immeubles de bureaux de dix étages à ossature de bois, dont la location sera confiée à CBRE.

T3 Bayside, dont la première phase s’étend sur une superficie de 250 000 pieds carrés, « est le prochain grand complexe de locaux à louer dans le secteur riverain de Toronto », s’exclame Brendan Sullivan.

Perspectives connexes

Restez à l’affût

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.