Article

Stephanie Garant – Nouveaux horizons : les futurs dirigeants de CBRE

23 novembre 2022 4 Minute Read

Montreal building skyline

Stephanie Garant considère que le secteur de l’immobilier est un excellent levier de croissance économique et de développement social.  Après plusieurs années dans le secteur du marketing et des ventes, elle se joint à l’équipe des marchés des capitaux de Montréal en 2018.

Stephanie nous parle de sa passion pour l’immobilier, de son implication au sein de la communauté professionnelle et du futur du marché des capitaux de Montréal.

Pourquoi l’immobilier commercial?

L’immobilier commercial est un monde vaste qui a des effets majeurs sur notre économie et notre mode de vie. En investissement et dans les marchés des capitaux, notre travail nous permet de visualiser ce à quoi la ville ressemblera dans les cinq à dix prochaines années. En location, c’est un pouls très concret sur les mœurs actuels et les tendances imminentes d’une population. J’adore la façon dont notre travail est intimement lié avec la macro-économie, la politique et la sociologie. 

En quoi consiste ton rôle au sein de ton équipe?

Mon travail est majoritairement axé sur le transactionnel, c’est-à-dire la négociation, la rédaction d’offres et la prospection. Puisque notre équipe travaille souvent sur des transactions d’envergure, où on compte en moyenne 1 à 2 ans avant de passer à la clôture, mon travaille m’amène aussi beaucoup à penser au futur de notre équipe. On doit réfléchir à comment stabiliser ou augmenter les revenus tout en moyennant les risques qu’une transaction réussisse ou tombe.

En quoi ton expérience antérieure te sert-elle dans ta carrière en immobilier commercial?

Il est fréquent pour une personne de se retrouver en immobilier sans avoir étudié dans le domaine. Mon baccalauréat en commerce international m’a permis d’avoir de bonnes bases pour tout ce qui est « business » tandis que mon travail en vente, en marketing et en production, nous ont permis de bien structurer l’équipe dès mon arrivée. Mais ce qui m’a le plus aidé à comprendre les subtilités de mon travail est sans doute l’achat de ma première propriété d’investissement. Il n’y a rien comme se mettre dans les pieds d’un acheteur pour apprécier la psychologie reliée à une vente, le stress d’un court délai, l’importance du positionnement d’un emplacement et le risque associé à la projection des revenus potentiels.

Parle-nous de tes mentors et de l’aide qu’ils t’ont apportée aux balbutiements de ta carrière.

J’ai le privilège de travailler aux côtés de mon père, Daniel Garant, vice-président exécutif chez CBRE. Nous profitons d’une formidable relation de travail et son expérience connexe en architecture et construction a grandement enrichit mon apprentissage. Je me suis également rapidement entouré deux mentors externes, Marie-France Benoit et Anthony Arquin, à travers du programme de mentorat CREW M (Commercial Real Estate Women Montreal). Ces relations sont inestimables et continuent à se développer au-delà du programme d’un an. Elles m’ont aidé à agrandir mon réseau professionnel et sont encore souvent une porte d’entrée pour de nouveaux projet.

As-tu remarqué des changements d’attitude en ce qui en est de place de la femme dans le milieu de travail et dans l’industrie au cours des dernières années?

Ce n’est pas un secret que nous sommes encore dans un marché majoritairement masculin. Ceci dit, grâce au télétravail, je vois une opportunité de concilier plus facilement la famille et le travail. La vidéoconférence nous permet de rejoindre nos clients de n’importe où et mettre l’emphase sur notre contenu plutôt que notre apparence. Cela dit, il reste beaucoup d’efforts à mettre pour égaliser le terrain de jeu. C’est pourquoi je m’implique au sein de CREW M, où je travaille présentement sur un répertoire d’expertes en immobilier qui mettra de l’avant des femmes voulant prendre la parole en public ou publier des articles.

En cette nouvelle ère du travail hybride, quels moyens emploies-tu pour développer et maintenir ton réseau?

J’essaie de rester très active dans mon implication sociale en participant aux événements de réseautage et aux grandes conférences immobilières. Je suis membre du Cercle des jeunes philanthropes (CJP) du Musée des Beaux-Arts de Montréal depuis maintenant 4 ans. Mon travail en tant que présidente du comité événement du CJP me permet de rencontrer de jeunes professionnels de tous milieux et de participer à diverses activités sur l’art contemporain et les vernissages d’expositions.

Steph-garant-QC-blog-fr

Selon toi, comment se profile l’horizon du marché des capitaux à Montréal?

Compte tenu des défis liés à la chaîne d’approvisionnement et de la main-d’œuvre limitée, qui entraînent une surchauffe des coûts de construction, il sera intéressant de voir comment un marché où l’inventaire immobilier est très faible s’ajustera. À moyen-terme, on peut s’attendre à ce que la hausse du taux d'intérêt directeur contribue à réduire la masse monétaire en circulation et à contrôler l’inflation. Nous commençons d’ailleurs à voir une stabilisation et même une baisse dans les valeurs immobilières à Montréal et dans ses environs. Cependant, ceci ne se traduit pas nécessairement en une hausse de transactions. Il y a donc risque de récession ou d’une situation de stagflation, jusqu’à ce que le marché se réajuste. À long-terme, Montréal saura très bien s’en sortir; nous avons tant à offrir et notre ville a toujours su bien suivre la croissance économique des métropoles canadiennes.

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui amorce une carrière dans l’immobilier commercial?

Daniel me dit toujours : « Ce n’est pas un sprint, c’est un marathon. » Et il a bien raison. Le monde de l’immobilier commercial est complexe et requiert un transfert de connaissances qui peut s’étaler sur plusieurs années. Il faut donc être patient avec soi-même et avec l’industrie. Rome ne s’est pas faite en un jour, ni les tours qui dessinent notre horizon montréalais.

Perspectives connexes

Restez à l’affût

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.