Article

Le technotalent canadien progresse d’un océan à l’autre

juillet 28, 2022 4 Minute Read

Scoring Tech Talent 2022

Les métropoles canadiennes ont ce qu'il faut pour faire croître l'emploi dans le secteur de la technologie. Elles s'appuient sur leur réussite récente pour gravir les échelons au classement du tout dernier rapport Scoring Tech Talent de CBRE.

« Pas moins de 11 villes canadiennes s'illustrent parmi les destinations les plus enviables du technotalent en Amérique du Nord », se réjouit Paul Morassutti, vice-chairman à CBRE. Elles témoignent du dynamisme impressionnant qui a animé le secteur de la technologie ces cinq dernières années. »

C'est dans cette 10e édition du rapport Scoring Tech Talent que Toronto s'est hissée sur le podium, au troisième rang derrière la région de la baie de San Francisco et Seattle. Toronto en a surpris plus d'un avec ses 88 900 nouveaux emplois dans le secteur de la technologie entre 2016 et 2021, soit plus que tout autre marché nord-américain figurant au rapport.

Vancouver a gravi trois échelons jusqu'au 8e rang grâce à une croissance de 63 % de son bassin de technotravailleurs ces cinq dernières années, soit le pourcentage de croissance le plus important des 50 marchés nord-américains au classement.

Une forte concentration

Ottawa, au 13e rang du classement, affiche la concentration de technotalents la plus forte des 50 marchés, soit 11,6 % de l'ensemble de la main-d’œuvre qui anime la capitale nationale. Or, une forte concentration de technotalents s'avère un excellent indicateur du savoir-faire technologique et du potentiel de croissance d'un marché. Inutile de dire qu'Ottawa offre un milieu technologique particulièrement propice à l'innovation!

Montréal a mérité le 15e rang, soit un échelon de plus que l'an dernier, grâce à une croissance de 26,5 % de son bassin de technotalents sur cinq ans. La ville a généré 7 281 emplois de plus que de diplômés en technologie, ce qui en fait le cinquième marché en importance sur les 50 classés au rapport.

La région de Waterloo s'est également démarquée au 24e rang comme cinquième marché en importance pour sa concentration en technotalent, qui représente 9,6 % de sa main-d’œuvre active dans divers secteurs d'activité. À titre de repère, la moyenne est de 5,6 % en Amérique du Nord.

L'Alberta adore la technologie

Les métropoles albertaines ont également fait bonne figure au rapport.

En créant plus de 7 400 emplois en technologie depuis 2016, Calgary s'est classée au 8e rang du gain net de technotravailleurs, et au 28e rang dans l'ensemble. Edmonton a gravi trois échelons au 35e rang grâce à une augmentation de 39,7 % de son bassin de technotravailleurs entre 2016 et 2021. Plus de 32 400 emplois y ont été créés au cours de cette période, ce qui fait d'Edmonton l'un des marchés de technotalents les plus éminents sur le continent.

Le rendement supérieur de Québec lui a mérité le 39e rang au classement. La capitale provinciale abrite le 3e marché technologique à croissance la plus rapide en Amérique du Nord, dans le sillage de Toronto et de Vancouver.

Le technotalent a crû de 43 % en cinq ans à Québec, où s'animent 35 000 technotravailleurs. La ville compte parmi les marchés technologiques de moindre envergure à croissance la plus rapide en Amérique du Nord.

Des marchés prometteurs

CBRE classe également les marchés de technotalents émergents en marge des 50 plus importants marchés technologiques.

Ces 25 marchés sont classés selon un ensemble de critères plus retreints par rapport aux 50 premiers marchés, dont l’offre de technotalents, les salaires, la concentration de technotalents, les taux de croissance récents des technotalents et les perspectives.

Parmi ces marchés se trouvent trois villes canadiennes : Halifax (9e rang), London (10e rang) et Winnipeg (12e rang). Entre 2016 et 2021, London a pratiquement doublé son bassin de technotalents – il s'agit là de la croissance la plus rapide inscrite au rapport.

« Bien que le secteur de la technologie soit aux prises avec des défis cycliques bien réels à court terme, notre thèse sur le long terme demeure inchangée : l’accroissement de l’économie du savoir portera la croissance démesurée du secteur de la technologie », conclut M. Morassutti.

Visitez le cbre.com/techtalent pour télécharger une copie du rapport*.

*Le rapport n’est offert qu’en anglais. Toutefois, vous pouvez activer la traduction automatique du site web de la façon suivante : placez le curseur de votre souris n’importe où dans le corps du texte, cliquez sur le bouton droit de votre souris, puis sélectionnez « Traduire en français ».

Perspectives connexes

Restez à l’affût

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.