Article

La nomination de Martha McIver comme l'une des plus grandes femmes d'influence à Toronto

septembre 27, 2022 4 Minute Read

Martha McIver

Martha McIver, chef des Richesses humaines de CBRE, figure parmi les 50 plus grandes femmes d’influence à Toronto en 20221, selon Women We Admire.

Martha nous parle ici de son parcours professionnel, des conseils qu’elle donne aux employeurs en quête de nouveaux talents et aux femmes dans le milieu, ainsi que de son point de vue sur le marché de l’emploi actuel.

Que représente votre nomination comme l’une des plus grandes femmes d’influence à Toronto?

C’est tout un honneur de figurer parmi ces chefs de file accomplies et diversifiées à travers des fonctions et secteurs variés. Le nombre de félicitations que j’ai reçues de la part de collègues actuels et anciens m’a grandement touché. C’est énorme et gratifiant tout à la fois.

Parlez-nous du parcours professionnel qui vous a mené jusqu’ici.

J’ai toujours travaillé en ressources humaines. Au fil des ans, j’ai acquis de l’expérience dans plusieurs spécialités, notamment la rémunération, le recrutement et maintenant le partenariat commercial. Le poste de généraliste que j’occupe actuellement me pousse à tirer profit de chacune de ces expériences pour soutenir les organisations en changement, et ce, dans toutes les facettes des ressources humaines. C’est ce que je préfère puisque ça me permet de collaborer avec tous les services de l’entreprise, comme la Finance, les Communications et le Service juridique. Chaque jour apporte son lot de défis.

Comment vous décririez-vous?

Je me considère comme une étudiante permanente à l’école de la vie. J’ai eu à surmonter plusieurs défis qui m’ont donné l’occasion de me familiariser au changement et j’ai toujours eu ce désir de m’instruire et de m’améliorer. CBRE est un milieu qui bouge constamment; j’ai donc eu la chance d’apprendre énormément et de m’adapter pour devenir plus résiliente et réactive au changement.

Quel type de projet vous stimule le plus?

Les acquisitions m’emballent parce qu’elles me permettent de soutenir la croissance de l’entreprise. Elles apportent également leur lot de défis étant donné la complexité des conventions juridiques, des questions des employés qui fusionnent avec l’entreprise et du sentiment de soutien qu’on veut leur prodiguer. Les ressources humaines sont également utiles dans le cadre de réorganisations d’entreprises ou de réduction des effectifs, car elles soutiennent les gens touchés par ces changements.

En contexte de tensions sur le marché de l’emploi, que faut-il pour attirer et retenir les meilleurs talents?

Il faut agir très rapidement en matière de recrutement, car les gens qui postulent passent probablement des entrevues ailleurs en même temps. Les gestionnaires doivent vraiment vanter les avantages du poste au sein de leur équipe et communiquer de manière efficace avec les candidats.

La meilleure façon de retenir les talents est de veiller à ce que les gestionnaires tissent des liens avec leurs subordonnés et les soutiennent. C’est en bâtissant une solide relation que les gestionnaires peuvent comprendre les besoins et les aspirations de leurs employés et leur fournir les ressources dont ils ont besoin pour croître et se perfectionner. Mon équipe et moi encadrons les gestionnaires pour s’assurer qu’ils aient les ressources et les formations dont ils ont besoin pour orienter leur équipe sur la voie de la réussite.

Que vous inspire la prochaine génération de chefs de file féminines?

Nous avons grandement progressé en matière d’égalité des genres au fil des ans, mais il reste encore du chemin à faire. Je suis mère de deux filles qui grandissent dans un monde en perpétuel changement, et je veux m’assurer de leur indépendance et de leur réussite et qu’elles reçoivent la reconnaissance qui leur revient. Tout ce qu’on fait pour valoriser les femmes dans leur carrière est important, c’est donc particulièrement inspirant de voir des femmes qui se soutiennent mutuellement dans leur parcours professionnel.

Quel conseil donneriez-vous à la prochaine génération de femmes sur le marché du travail?

Je tiens la plus grande part de ma réussite au fait d’avoir travaillé auprès de travailleurs acharnés dans diverses équipes au fil des ans. Il faut donc trouver une équipe qui complète vos forces et qui se donne mutuellement les moyens de réussir. Prenez des risques, saisissez toutes les occasions d’apprendre, et tirez profit du réseautage. Et n’ayez pas peur de faire valoir vos idées d’une manière constructive. En règle générale, les gens sont très heureux d’aider quand on leur demande.

1Pour voir le contenu de la page en français, placez le curseur de votre souris n’importe où dans le corps du texte, cliquez sur le bouton droit de votre souris, puis sélectionnez « Traduire en français ».

Perspectives connexes

Restez à l’affût

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.