Article

Les tours de bureaux de Saskatoon font toutes fureur

octobre 4, 2022 3 Minute

Princeton Tower

À Saskatoon, l’été a été bien rempli pour les ventes de tours de bureaux. Rares sont les autres villes canadiennes qui peuvent en dire autant.

Promoteur et locateur de la localité, Duchuck Holdings vient de conclure l’acquisition de la tour Princeton, immeuble de bureaux de 11 étages et de 150 000 pieds carrés dans le centre‑ville.

En juin, Duchuck a fait l’acquisition de la tour sœur voisine, soit la tour PCS, qui appartenait à Nutrien, géant de la potasse, qui s’est réinstallé dans le nouveau complexe River Landing.

Dans un cas comme dans l’autre, c’est Michael Bratvold, de CBRE, qui a été le courtier : il représentait les vendeurs, soit Nutrien (tour PCS) et Dream Office REIT (tour Princeton).

Dream gère les deux immeubles de bureaux, dont la superficie totalise 300 000 pieds carrés et qui ont en commun un parc de stationnement et une galerie marchande.

« Quelle décision audacieuse et courageuse d’acheter 300 000 pieds carrés de locaux à bureaux dans cette conjoncture! », s’exclame Michael Bratvold, en faisant observer que les deux tours sont aujourd’hui inoccupées à 50 % et que le taux d’inoccupation au centre‑ville tourne autour de 15 %.

« Mais si on a les moyens de détenir ces actifs jusqu’à ce que la reprise économique rebatte son plein et qu’on s’accorde sur le travail hybride, dans quelques années, le marché se dira qu’il s’agissait vraiment d’un bon moment d’enrichir son portefeuille de locaux à usage de bureaux. »

PCS Tower
Les tours sœurs : la tour Princeton et la tour PCS

Deux, c’est mieux

Vendre à des propriétaires différents allait être compliqué du point de vue des opérations, fait observer Michael Bratvold. « Il était donc logique, d’un point de vue gestionnel, que le même client se porte acquéreur des deux immeubles. »

Les perspectives de location sont prometteuses pour ces deux tours de la catégorie A, précise‑t‑il, d’autant plus qu’il ne reste plus qu’un étage et demi à louer à River Landing, le seul autre vrai complexe en ville pour des locaux à bureaux.
« Les groupes en quête de blocs de superficie s’intéressent aujourd’hui aux produits existants. Et il n’y a pas mieux que ces deux tours. »

Michael Bratvold et son équipe de CBRE s’occupent de la location des deux tours. Il nous apprend que Duchuck prévoit de repositionner cet actif et de le valoriser grâce à des travaux de modernisation et à une ambitieuse stratégie locative.
« River Landing a peut‑être haussé la barre. Or, les propriétaires ingénieux sauront répondre largement aux attentes en temps voulu. Chaque immeuble et chaque type de propriété a son heure de gloire. Pour nous, c’est aujourd’hui. »

Perspectives connexes

Restez à l’affût

Joignez-vous à la cohorte de professionnels du secteur qui reçoivent nos dernières nouvelles par courriel.